Profil de Rainjah Elentori

avatar
  • Camp :
       L'Aube Rouge
  • Caste :
       Les Gamma, forme 1
  • Date de création :
       20-10-2016
  • Sexe :
       Femme
  • XP : 312
Que la purge commence...
  • Faction : Aucune
  • Aux ordres de : Auguste (Mat. 3)
Description

Les dernières lumières  s’étouffaient peu à peu à mesure que les différents érudits regagnaient leur quartier, plongeant le 66e étage de la Tour dans une pénombre troublante. Les innombrables rangées de documents numérisés et autres pupitres holographiques teintaient la salle de l’Humanisme d’une lueur bleue profonde, renforçant encore l’aspect chimérique du lieu. Chimérique oui, tout comme le savoir entreposé ici. Un savoir qui n’avait plus rien de tangible, un savoir qui ne se résumait qu’à des lignes de zéro et de un. Mais un savoir encore trop dangereux pour le commun du peuple. Seuls certains élus avaient la possibilité de venir consulter les ouvrages contenus dans ces archives.

Mais Rainjah n’avait que faire de ces savoirs. Elle en avait dévoré la majorité durant ses premières classes, évidemment, en tant que Gamma elle se devait être garante du savoir. Mais ce qu’elle cherchait se trouvait plus loin, dans cette aile dont les plans mêmes de la bibliothèque semblaient avoir oubliés l’existence. L’aile Q15. Ou le Scriptorium comme elle aimait l’appeler.

Une salle mystérieuse, à laquelle seule une poignée de dignitaires de l’Aube avait accès. L’entrée en était lourdement gardée et les différents protocoles de sécurité à passer pour y pénétrer ne souffraient d’aucune faille. Rainjah en connaissait à présent intrinsèquement chaque rouage. Elle venait ici presque quotidiennement étancher sa soif de savoir et se remémorer le pourquoi de sa tâche… 

En son sein se trouvaient d’innombrables œuvres d’art, du simple tableau à la majestueuse sculpture, mais surtout des livres. Ces ouvrages de papier datant d’un temps presque révolu. Des œuvres écrites des siècles auparavant, retraçant l’histoire de ce monde, ramenant à la vie des empires et des cultes maintenant oubliés. Des cultes… Comment l’Humanité avait-elle pu se perdre dans tant d’obscurantisme ?  Comment le Chaos avait-il pu prendre racine si profondément dans le cœur des hommes ? Mais, grâce Lui soit rendue, après tant d’années à errer, le Guide était apparu.  Seul Lui pouvait mener l’Humanité vers sa glorieuse destinée. Elle, qui avait accès aux archives de ce monde, en était convaincue.

Mais le ver insipide du doute trouve toujours son chemin dans l’esprit si faible des Hommes. Elle-même en avait constaté les ravages lorsqu’elle due trahir sa propre famille. Non, lorsque son frère pris le choix de trahir sa famille. Eux qui avaient toujours tout eu. Elevés au sein des plus hautes sphères de la société, leurs parents étant reconnus dans la Caste des Gammas, ils n’avaient jamais manqué de rien et bénéficié de la meilleure éducation qu’il fût possible d’avoir. Cela n’a cependant pas suffit… Son frère, Elias, s’était laissé berner. 

Il avait toujours été plus faible d’esprit que sa sœur ainée. Il faisait partie de ceux que l’on appelle couramment les Epicuriens. Pour lui, tout n’était que jeu et plaisir. Fréquentant les quartiers malfamés de la ville, il entra rapidement en contact avec ceux qui donneraient plus tard naissance à la Compagnie des Ombres. Cet ignoble groupe révolutionnaire, comme ils aimaient se faire appeler, reposant sur aucun fondement logique aux yeux de Rainjah et n’ayant pour seul but que de salir le nom du Guide. La seule évocation de leur nom suffisait à provoquer le dégout chez la Gamma. Elle ne pouvait supporter leur seule existence. Elle ne mit pas longtemps à comprendre sur quelle pente s’était aventuré son frère. Après tout, les Gammas se devaient de détecter de tel comportement et d’y mettre un terme, même dans leur propre famille. Et Rainjah ne tarda pas à exécuter la sentence. 

Après avoir prise connaissances de l’ampleur de la trahison de son frère, qui ne se contentant pas seulement d’échanger avec ceux osant parjurer le Guide, mais aussi en fricotant avec ceux-ci, elle n’eut d’autres choix que de faire intervenir les Deltas.  La directive était claire : capturer et mettre aux arrêts le traître, pour un interrogatoire futur. Mené par la Gamma en personne évidement. L’usage de la force était en libre appréciation de la force d’intervention. 
Malheureusement, les services de l’Aube Rouge étaient déjà gangrénés à l’époque, et ce fut lui qui la trouva en premier. Il la rejoignit dans ses quartiers, tentant d’abord de la raisonner, de dissuader sa chère sœur. Essayant tant bien que mal de lui expliquer sa vision de ce qu’était vraiment l’Aube Rouge. Mais elle n’en avait que faire. Nul fanatique, bien qu’ayant été son propre frère, ne pouvait la faire douter. Elle avait parcouru les livres, elle avait pris connaissance des archives, elle connaissait la vérité: Seul le Guide pouvait mener l’Humanité. Lui et nul autre.  Alors qu’elle s’apprêtait à se saisir de son communicateur pour donner l’alerte et procéder à l’arrestation du suspect, deux hommes jusqu’alors tapis dans l’ombre de la pièce et dont elle n’avait pas noté la présence se saisir d’elle. Son frère gardait son regard braqué sur elle, une profonde tristesse se lisant sur son visage. D’un signe de tête il intima à ses hommes de s’occuper de la captive, alors que plusieurs séparatistes rejoignaient les leurs. Elle en compta une dizaine environ, mais n’en reconnu aucun. Cependant elle garde en elle le souvenir de chacun de leur visage, comme un souvenir impérissable de cette nuit-là.  Car les évènements étaient loin d’être finis. Il n’était pas si aisé de kidnapper une dignitaire de l’Aube Rouge, et les traîtres allaient l’apprendre à leur dépend.

 Elle et ses ravisseurs tombèrent dans une embuscade tendue par les troupes régulières du Guide alors qu’ils se rendaient dans les bas-fonds de la ville. L’incident fût l’un des premiers engagements armés entre rebelles et force de l’Aube Rouge. Mais aussi l’un des plus sanglants, ne laissant que peu de survivants de chaque côté. Rainjah elle-même en garde encore les séquelles sur son corps, refusant tout traitement pour corriger les dégâts subis ce jour-là. Préférant en porter les marques, comme un rappel au fer rouge que la trahison peut trouver racine en chacun. Une explosion de grenade emporta ce soir-là la moitié de son visage et brûla ses rétines, mais pas seulement... Cette explosion  emporta aussi la vie de son frère, dont le corps comme celui de beaucoup d’autres ne fut jamais retrouvé. Quelques révolutionnaires parmi les rares survivants furent tout de même emprisonnés et questionnés, mais Rainjah n’en appris jamais plus  sur son frère, sur son implication dans le mouvement ou sur sa possible survie à cette terrible nuit. 

La Gamma referma le livre qu’elle était en train de parcourir lorsque son esprit s’était laissé porter vers cette sombre nuit, il y a déjà plus d’un an de cela. Ses globes oculaires robotiques se posèrent nonchalamment sur la couverture de celui-ci. « Guerre et Paix », un livre qu’elle apprécié particulièrement. Elle lui rappelait ces temps incertains, ces batailles futiles menées pour des causes perdues, bien avant l’avènement du Guide. Cet ouvrage, comme bien d’autres, renforçait sa conviction. Lui seul pouvait les guider. Reposant le livre sur son étagère, elle reprit le chemin de ses quartiers. Elle devait s’occuper de derniers détails avant la journée de demain. Les récents rapports concernant la gare était alarmant. La Compagnie avait de nouveau fait parler d’elle, mais plus vigoureusement cette fois.

Il était temps que la Purge commence. Il était temps de rappeler à tous qui était le Guide et que lui seul pouvait les mener vers la destinée promise à l’Humanité.

L’histoire allait de nouveau s’écrire dans le sang. Mais à l’inverse des guerres du passé, celle-ci servait un intérêt supérieur. Un intérêt que le Guide seul et ses adeptes pouvaient entrevoir.

Réussites