avatar
  • Camp :
       Compagnie des Ombres
  • Caste :
       Fous, forme 1
  • Date de création :
       13-10-2016
  • Sexe :
       Homme
  • XP : 310
* Regarde Bestiole * Tiens un autre enfant...
  • Faction : Aucune
  • Aux ordres de : Nävis (Mat. 2)
Description

Filant à travers catacombe comme un chat, Squig réfléchis. Ses yeux noisette, habitués à l'obscurité qui règne dans le dédale souterrain, filent de droite à gauche en analysant les obstacles sur la route. L'effondrement du tunnel J-8079, lui a fait perdre presque une heure pour rentrer mais maintenant il arrive enfin devant la vielle échelle en fonte qui lui permet de remonter "chez lui".

Depuis son premier souvenir, il vit dans ce refuge.
Une fois avoir passé la trappe, il arrive dans le vieux hall haussmannien en ruine.

Oh la vous !

La lumière qui s'est brusquement braqué sur ses yeux, s’éteint.

Ah mais c'est toi. Lui lance un enfant au visage blafard mais souriant.

Salut Zec, j'en ai finis pour aujourd'hui.


Il monte l'escalier en marbre recouvert en son centre pas du velours moisi. Sur les murs du haut, gravé grossièrement dans la pierre, on peut lire :


Le refuge des Enfants du plaisir.

Bien que la natalité ai fortement baissé pour devenir chose rare à notre époque. Si l'on lance sa canne à pêche mille fois dans l'eau, on attrapera un poisson.
Ainsi les pratiquantes de L'Avenue des Plaisirs ( bien que prenant les précautions modernes ) se retrouvent parfois à devoir attendre un enfant. La situation n'étant pas acceptable dans leur situation, elle avait recourt à de discrets "spécialistes" autodidactes des bas fond pour mettre au jour l'enfant. S'il survivait à cela, l'enfant était abandonné ensuite dans les bas fond pour que personne ne puisse soupçonné qu'il ai existé.

Ainsi les Enfants du plaisir vivent en communauté assez libre. Se protéger mutuellement et s'entraider est la seule chose demandé pour vivre dans leur squat.

En arrivant dans sa chambre, il s’arrête devant le miroir. En retirant son capuchon couleur nuit, il libére sa tignasse de cheveux blanc-violet. A 13 ans maintenant il ne mesure que 1m35 et sa longue cape assorti au capuchon ne le rend que plus discret dans ces milieux obscurs. Son visage fin arborant la blancheur de ceux qui ne voit que rarement le soleil.

Il se laisse tomber sur l'une des paillasses en récapitulant à voix basse.

Plus de J-8079. Mais les x-1006 et l-845 ont pas mal de sous réseau inconnus et le m-856 mène directement chez le gros Bob. Gros Bob qui souhaite touzours me tuer.

Il sort de sa besace un sandwich multicolore à l'air appétissant et le coupe en deux. Après avoir déposer l'une des moitiés dans la boite commune de la chambre, il mord dans l'autre.

Merci gros Bob !


Une fois la dernière miette avalé, il essaie de se reposer. Mais les rumeurs qu'il a entendus sur les attentats l'intrigue. Et cette femme qu'il a aperçu. Il est peut être temps d’arrêter de papillonner.


Réussites